Blog Beauté - Mode - Lifestyle - Rennes

BloBg

jeudi 11 mai 2017

Rendez-vous sur Hellocoton !

Labell (Intermarché) : petits prix, mais quali ? #2*


Hello !


Je vous retrouve avec un nouveau test de marque abordable, après Miss Den, c'est au tour de Labell, la marque distributeur Intermarché. Consacrer cette revue au maquillage Miss Den (acheté moi-même) m'a donné l'idée d'en faire une série, puisque plusieurs marques vraiment peu chères sont disponibles sur le marché, et bien entendu, toutes ne se valent pas, et ne proposent pas les mêmes familles de produits.
Cette fois ci, j'ai eu la chance de recevoir la sélection testée directement de la marque. En toute honnêteté, je ne savais pas que le maquillage Labell contenait une gamme et un choix si étendu, avec des collections selon les saisons… Cette collection par exemple, Ethnic Chic, a été lancée pour le printemps été. Du coup forcément, les couleurs sont plutôt vives et estivales.
Je pense que ce qu'on peut trouver en magasin dépend de la taille de celui-ci. Personnellement, mon Intermarché étant petit, je ne trouve qu'une petite sélection de maquillage de la marque ; quelques vernis, blushs (il me semble) et produis teint (j'avais déjà aperçu le trio dont je vais vous parler). J'ai découvert à cette occasion que la marque proposait une BB Crème, des fards à paupières, un liner…
Dans ma sélection, j'ai reçu de quoi réaliser un maquillage complet, à l'exception de l'anti cernes, d'un produit à sourcils, et du mascara (même si, pour ce dernier, la marque en propose effectivement). Peu importe, je me suis arrangée avec ce que j'avais pour ces parties.

Le teint





Concernant la BB crème, je la trouve plutôt agréable et performante. Mon seul reproche ira à la désignation de la teinte ; j'ai reçu la "Clair", et elle est déjà plutôt foncée. Pour les peaux très claires donc, je ne la recommande pas. Je dois bien la descendre dans le cou pour éviter les démarcations en mode années 90 (pour moi de nos jours c'est pu censé exister).
Ayant la peau déshydratée, les produits teints peuvent souvent marquer mes zones de sécheresse. Avec cette BB Crème, ça n'a pas été le cas. Je pense même qu'elle n'est pas vraiment adaptée aux peaux grasses, car elle a tendance a vraiment faire briller ma zone T, plus qu'à la normale. Mais je poudre très peu, donc éventuellement avec une bonne poudre matifiante. Elle a vraiment un rendu lumineux et très joli.
La texture est assez fluide, mais pas liquide, entre la crème et le gel. Pour l'application, au doigt ou à l'éponge (mais je conseille au doigt car la couvrance est déjà tellement légère), elle se répartit uniformément et facilement. Je travaille un côté après l'autre, parce qu'une fois appliquée elle se fond à la peau et se fixe rapidement. La couvrance est très légère, mais elle unifie bien le teint. Parfait pour les jours où on souhaite juste ce petit truc en plus, mais qui passe inaperçu.





J'ai également reçu le trio bronzer/contour/blush en teinte Terre d'Acatama. Il s'agit en fait d'un assortiment de 3 teintes qui sont, comme les fards à paupières, toutes ensembles dans un contenant unique, mais leur grand formant permet de prélever la teinte souhaitée plutôt facilement. On peut également mélanger les 3 (et c'est comme ça que je l'utilise), pour une teinte qui réchauffe le teint, de manière plus ou moins subtile, selon l'effet qu'on recherche. Ces poudres n'ont pas d'odeur, sont un peu poudreuses mais très bien pigmentées. On est sur un format poudre pressée et non des fards cuits (ce que je préfère). Si a priori ils ont l'air mats, ils possède un léger satin, qui laisse la peau lumineuse, même sans highlighter, et j'aime énormément (moi qui suis fan de teint glowy !).

Les yeux





Pour le maquillage des yeux, j'ai reçu deux trios de fards : Brun Ténéré et Bleu Oasis, ainsi qu'un liner poudre noir ; Bahareyya.
Concernant les fards, je les trouve plutôt bien pigmentés, surtout le camaïeu de bruns. Le bleu m'inspire un peu moins, et la couleur la plus foncée est plus difficile à prélever. Globalement, je ne suis pas fan de fards cuits de ce type. Mais ils se travaillent bien, s'estompent facilement, et tiennent plutôt bien (j'ai arrêté d'essayer d'évaluer la tenue d'un fard tellement rien ne tient sur moi ou presque).
Je trouve seulement peu pratique que les fards soient tous côte à côte dans un écrin aussi petit. Il faut impérativement s'armer de petits pinceaux et faire attention pour ne pas piocher dans la teinte d'à coté, surtout pour celle du milieu.
Pour ce qui est du liner poudre, produit qui m'intriguait le plus, c'est aussi celui qui me déçoit le plus. Son embout, trop court et trop long à la fois, est imprécis, et ne permet pas de maîtriser son trait. La matière est poudreuse et tombe sur les joues dès qu'on touche la paupière. En plus, niveau pigmentation, on est plus proche du gris que du noir. J'ai réussi tant bien que mal à faire quelque chose de plutôt uniforme, mais je suis passée complètement à côté de ce produit. Afin de lui trouver malgré tout une utilité, on peut pourquoi pas le détourner en coin externe ou ras de cils, mais vu les chutes, je n'ai pas tenté. Ce qui m'avait fait briller les yeux en pensant à une brillante innovation sera donc le gros flop de cette sélection. Autant prendre mon pinceau biseauté et un fard d'une de mes palettes. De plus sa tenue est médiocre…
Pour le maquillage qui illustre cet article, j'ai utilisé les fards du trio bruns, le liner poudre, et aussi le bleu électrique du deuxième trio en ras de cils inférieurs et le gris (qui est magnifique et très lumineux) pour la touche lumière en coin interne.

Les lèvres






Voici encore un produit qui me fait dire oui, mais… J'ai reçu trois encres à lèvres, aux teintes très vives, et proches ; on reste dans le rose/corail un peu néon, avec quelques légères nuances pour deux des teintes, une nette différence pour la 3ème. La pigmentation est assez folle quand on swatche, mais elle l'est moins sur les lèvres (ce qui n'est pas forcément un mauvais point), et ces encres tachent carrément la peau (en ont témoigné les résidus de swatches qui ont squatté bien deux jours sur mon avant bras alors que je les ai frottés comme une tarée). Leur texture est très aqueuse, avec un petit côté que je qualifierais de "visqueux"… Je ne sais pas comment l'expliquer autrement. Ca rend l'application un peu plus compliquée qu'une texture plus crémeuse ou mousseuse, mais en travaillant un minimum sur les lèvres, on obtient facilement un rendu opaque, sans traces. L'applicateur mousse est parfait, et permet une bonne précision (peut être légèrement trop imbibé de matière, si on veut chipoter). Le côté brillant s'estompe, et le produit se matifie en séchant. Je trouve cependant que c'est un peu long à se fixer et à sécher, et il faut éviter de frotter ses lèvres pendant ce laps de temps, au risque de déplacer par endroit et de se retrouver avec de petits patchs et/ou pâtés qui transfèrent de haut en bas et inversement.
Mon plus gros soucis avec ces encres, c'est leur goût. Acidulé, chimique et pas agréable, il envahit inévitablement la bouche à un moment ou à une autre, et n'importe quand à partir du moment où on les porte (si on boit/mange surtout).


Rose Dune est un rose orangé très pâle qui a l'air pastel et intense. Je ne vous cache pas que j'ai eu des sueurs froides avant de l'essayer (les lèvres effet cagole et correcteur, non merci). En fait, la couleur reste plutôt discrète, un peu translucide, et du coup, à ma grande surprise, très portable ! J'envisage tout à fait de la porter au quotidien, pour accompagner des yeux un peu plus chargés.


Pêche Solaire est un orangé doux (irais-je jusqu'à dire corail ? je n'ai jamais vraiment cerné cette couleur, c'est mon autre taupe), très portable aussi.


Framboise Aride (on applaudit pour le nom des teintes, gourmandiso-mystique), est un joli rose, qui dans mes yeux paraît plus bonbon que framboise. Peut être la teinte que je préfère des trois d'ailleurs. Il apporte ce côté frais et peps, mais bien dosé.
Ces encres à lèvres sont plutôt uniques, parce qu'on est vraiment sur une matière unique, et un rendu très élégant légèrement translucide, pas lourd et profond comme les rouges à lèvres liquide qu'on a habituellement. Elles ne sont pas sans transfert, et ne résistent pas à plusieurs thés dans la matinée ou à un repas.

Les ongles




J'ai reçu 4 teintes de vernis : Sable Gobi, Vert Nubie, Rouge Ad-Dahna et Bleu Namib. Ils se présentent dans des flacons versions mini, pas plus mal et comme tout le monde le répète souvent ; on finit tellement rarement un flacon de vernis que ce format a au moins ce mérite ; on peut envisager de le terminer. D'autant que le pinceau est assez large compte tenu de la petite contenance, et personnellement, c'est ce que je préfère ; l'application est bien plus facile qu'avec un pinceau tout fin (et pourtant je n'ai pas des ongles immenses).
De plus, les teintes que j'ai reçues sont vraiment réussies ; j'ai un gros faible pour Sable Gobi, un cuivré/bronze/rosegold… (je vous ai déjà dit que j'étais nulle pour décrire une couleur ?) nacré aux multiples reflets, presque holographiques. Le bleu électrique est aussi très beau, j'en possède déjà un dans une teinte similaire d'une autre marque, forcément ça veut dire que ça me plait. Mais les deux autres teintes sont aussi très jolies, et le vert scarabée Nubie (oui j'avais envie de le décrire comme ça) est aussi assez captivant.
Concernant la tenue, elle est correcte. Sur ce critère également je ne suis pas la meilleure référence, puisque je porte les mains à la bouche à longueur de journée, et que j'égratigne souvent ma manucure en grignotant mes cuticules. Ils s'écaillent peut être un peu plus rapidement que d'autres marques, mais ils sèchent vite, sans trace ni bulles, et ont un rendu magnifique et opaque en deux couches.

Bilan



Je suis agréablement surprise par les produits de la marque Labell. Jamais je pense je n'aurais osé m'aventurer à aller de moi-même vers ces produits pendant mes courses. Mais pour les produits teint notamment, je suis vraiment satisfaite (manquerait juste un petit effort sur les teintes de la BB Crème). Surtout que la gamme se situe sur des prix allant de 2€ à 7€ maximum. La qualité n'est peut être pas bluffante, mais elle est vraiment très correcte pour le prix. Et si on débute, ou si on alloue un petit budget à son maquillage, c'est une marque que vous pouvez tout à fait envisager, à condition de la trouver (je n'ai pas trouvé de site en ligne avec leurs collections, les produits…).




jeudi 4 mai 2017

Rendez-vous sur Hellocoton !

La coloration végétale à domicile avec Biocoiff : ça donne quoi ?*

Hello !


C'est (enfin) le retour des poils de cailloux sur le blog ! C'est vrai que ça fait longtemps que je ne vous ai pas reparlé de mes cheveux, et ça me manquait un peu pour être honnête. J'ai tellement été en détresse dans ma jeunesse que c'est un sujet dont je ressens parfois le besoin de parler. Je me dis que mon expérience peut peut être en aider certaines, même si de nos jours on trouve beaucoup plus facilement du contenu qu'à mon époque.
Bref, je ne vais pas vraiment vous parler de mes problèmes capillaires, de mes boucles capricieuses ou de mon volume aux abonnés absents depuis plusieurs mois, mais de ma couleur. Je vous en ai déjà parlé à plusieurs reprises, mon roux est complètement artificiel (à mon grand désespoir), et ma quête de la coloration idéale est sans fin. Depuis plus de 15 ans, j'inflige quasi chaque mois une coloration chimique à mes cheveux. Malgré mes recherches, je n'avais rien trouvé de mieux (dans le sens satisfaisant en terme de résultat) que ma coloration Belle Color de Garnier,contenant de l’ammoniaque… Je vous ai d'ailleurs souvent parlé de mes essais ratés. Mais aujourd'hui, je vais vous parler de quelques choses de complètement nouveau pour moi : la coloration végétale.


J'ai toujours eu peur du henné, sûrement à tord, principalement pour le manque de contrôle sur le résultat (on choisit la gamme de teinte mais on sait pas vraiment comment ça va ressortir sur sa tête), et du coup je ne me suis jamais lancée. Entre temps je continue quand même à me documenter, et je cible un peu plus le type de henné qu'il faudrait que je choisisse (sans sels métalliques), mais je ne me sens pas encore prête à franchir le cap… quoi que. Je m'imagine ça aussi tellement contraignant (bâcher toute la pièce en mode Dexter pour ne pas tacher, faire son mélange…)… Mais après cette expérience avec la coloration végétale, on m'a dit qu'a priori le henné est plus simple, alors je vais sûrement y repenser…


BREF. J'ai eu la chance de recevoir, il y a quelques semaines, un kit pour faire sa coloration végétale soi même à domicile (les quelques salons se trouvent tous en région parisienne) : la box couleur Biocoiff. Il me semble que c'est via la chaîne de Justine (BeautybyJustine) que j'ai découvert l'existence de la marque. J'ai tout de suite été séduite par l'accueil sur leur site et via le formulaire de contact, et la possibilité d'une coloration végétale sur mesure. Le sur mesure étant important dans l'histoire, puisqu'en théorie, ça doit vouloir dire qu'on peut choisir la nuance qu'on veut obtenir.



J'ai réalisé mon diagnostic personnalisé, et j'ai reçu leur "compte rendu " par mail assez rapidement. C'est très clair et complet, il suffit de renseigner plusieurs points concernant ses cheveux, leur nature, leur longueur, nos habitudes aussi, et envoyer des photos. Ce qui doit permettre je pense de constater leur longueur et leur couleur de base, pour ensuite adapter la coloration et la dose dont on aura besoin.


Très rapidement, j'ai reçu la box débutante complète, contenant un shampoing aux orties, un masque à l'argile, le sachet de poudre pour la couleur, un soin fixateur à l'Ylang Ylang, une paire de gants, une charlotte et un peigne professionnel pour l'application. Les gants sont de bonne qualité, ça change des paires qualité station service qu'on reçoit généralement dans les boîtes de colos de supermarché, qui glissent et rendent maladroit (perso je prends toujours des gants à part parce que je trouve ceux là vraiment nuls), petit détail mais qui, quand on colore ses cheveux soi même régulièrement, a son importance, je trouve.
Dans ma box également, se trouvait le petit guide explicatif, qui récapitule les précautions, le contenu de la box, et qui explique les étapes à suivre pour faire sa couleur.


Étant donné que je colore mes cheveux depuis des années avec des substances chimiques, le masque à l'argile était incontournable pour moi, ce ne sera peut être pas votre cas.


J'ai donc suivi l'ordre des étapes indiqué dans mon petit guide : d'abord le shampoing doux aux orties, puis le masque à l'argile, et le gros du chantier ; la coloration. Le shampoing et le masque à l'argile ont une odeur plutôt agréable, naturelle et légère. J'ai eu peur parce que à l'étape du rinçage post masque, mes cheveux semblaient clairement desséchés, rêches… Et j'appréhendais beaucoup leur état final.


Pour ce qui est de la coloration à part entière, elle se fait donc sur cheveux mouillés/humides. Il faut mélanger la poudre fournie avec deux fois son volume d'eau chaude (moi j'ai du en mettre plus pour obtenir la bonne consistance), et ça m'a fait des grumeaux… Il faut vraiment que ce soit lisse et pas trop épais, sinon effectivement, ça fait de petits morceaux qui tombent quand on dépose le mélange sur les tifs.


Alors, j'ai trouvé l'application au peigne super galère, et j'ai lâché l'affaire au bout de trois mèches pour finalement pitouiller aux doigts. Bien plus salissant, c'est sûr, mais vu que je faisais ça toute seule, c'était quand même beaucoup plus rapide. La dose fournie a été largement suffisante pour ma longueur (j'ai raccourci entre la réception de la box et la colo, donc on m'en avait prévu un peu plus). J'ai pu généreusement imbiber des racines aux pointes, et il en restait. Ensuite j'ai enfilé ma charlotte, et j'ai laissé poser 2h (ça peut aller jusqu'à 3h). Attention, look très approximatif me rappelant mon stage de 3ème à la cantine de mon ancienne école primaire ; so glam ! Et la sensation d'avoir une grosse bouse sur le sommet de la tête, ça n'a pas de prix.

Un petit avant : après ? Avec le même éclairage artificiel.

Au rinçage, j'ai cru que j'allais vider les nappes phréatiques de la Bretagne toute entière, tellement ça ne cessait de dégorger… Il faut s'armer de patience (avant de laisser poser j'avais pris soin de nettoyer mon visage avec un gant propre qui ne craint pas, pour éviter d'avoir la peau tachée, et ça s'en va sans problème). J'ai trouvé aussi que je perdais pas mal (beaucoup trop à mon goût) de cheveux...

Finalement, j'ai appliqué le masque fixateur, laissé poser une dizaine de minutes, et j'ai rincé, pour la dernière fois. Après un séchage au sèche cheveux (exceptionnellement, pour pouvoir faire les photos finale avant la nuit noire, obscure et sombre), j'ai trouvé mes cheveux magnifiques, superbement brillants, avec un beau volume et des boucles parfaites. Ça m'a du coup vachement rassurée sur la sensation rêche que j'ai eu dans mes cheveux après le masque à l'argile ; le démêlage a été super facile, et il ne me paraissent pas excessivement secs au toucher depuis. J'arrive à la fin de la période dite "des 3 jours" pendant laquelle il est conseillé d'éviter de se laver les cheveux, pour permettre aux pigments de finir d'accrocher, et même d'évoluer, éventuellement (ça en toute honnêteté je n'ai pas remarqué).

C'est même plus flamboyant en vrai

Bilan

Quel est mon avis final suite à cette expérience ? J'ai partagé mes appréhensions avec vous sur Twitter, je redoutais pas mal le résultat. Au final, c'est beaucoup plus flashy, et pas naturel comme je préfère habituellement, mais ça ne me déplaît pas pour autant. J'avais envie de retrouver du flamboyant, je suis servie ! Vu que la coloration végétale se fixe sur le cheveux mais ne le décolore pas (à l'instar des colos chimiques), mes racines restent plus foncées et moins vives que les pointes. L'ensemble est quand même super harmonieux, et je préfère avoir des nuances sur la longueurs, ça fait moins perruque !
L'ensemble des produits est facile d'utilisation, et tout excepté la poudre pour colorer sent plutôt bon. Pendant le temps de pose de la couleur, j'avais l'impression d'avoir  une poêlée d'épinards d'avant hier qu'on aurait oublié de mettre au frigo sur la tête. Ce n'est pas agréable, mais pas non plus insurmontable. Et puis surtout, ça n'embaume pas la pièce pendant 6 mois comme l'ammoniaque !

Je reste mitigée malgré tout, et je ne suis pas sûre de renouveler l'expérience, bien que je sois satisfaite du rendu, et ce pour une raison majeure : les contraintes. Il y a de nombreuses étapes, comparé à la colo chimique qui se fait sur cheveux secs non lavés, avec un mélange pré dosé en 2 secondes. Là, on utilise beaucoup d'eau, on passe énormément de temps (mon après midi du lundi entière a été consacrée à ça). Le mélange est fastidieux, la poudre fait des grumeaux, et c'est difficile d'arriver à la bonne consistance et aussi de l'appliquer (pour moi qui suis habituée au flacon verseur).
Plus gros frein selon mi : la logistique. J'ai hyper ventilé à chaque fois qu'un petit pâté tombait dans mon lavabo, j'ai nettoyé fébrilement les surfaces à chaque éclaboussure et j'ai quand même une petite tache qui ne veut pas partir sur le joint x_x il faut limite bâcher le secteur à la Dexter pour être serein avec le mélange… et ça n'est vraiment pas pratique…
Maintenant j'attends de voir au fil de lavages comment ma couleur va évoluer, mais d'après les avis en ligne, de ce côté-là généralement il n'y a pas de soucis. J'espère juste ne pas avoir de reflets verts si je décide par flemme de repasser à ma coloration habituelle (et complètement chimique) par la suite…